Archives par mot-clé : Social-libéralisme

Présentation de l’ouvrage Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique, Marseille, Librairie Maupetit Actes Sud, 18 mars 2017

Je présente mon ouvrage Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la  française (1997-2015) aux Presses universitaires de Grenoble, coll. « Libre cours politique » paru récemment, à la librairie Maupetit Actes Sud (Marseille).

 

L’événement aura lieu à 16h30 dans la Salle des rencontres de la librairie au 142 La Canebière 13001 Marseille (Métro/Tramway Noailles ou Réformés).


Vous pouvez retrouver ces infos sur le site Internet de la librairie ici: http://www.maupetitlibraire.fr/agenda.php?agenda=2485&date=20170300#361505

 

« Emmanuel Macron, « porte de sortie » des élus d’un Parti socialiste en souffrance ? », interview RT France, 10 mars 2017

Dans un interview accordé à la chaîne RT France et intitulé « Emmanuel Macron, « porte de sortie » des élus d’un Parti socialiste en souffrance ? », je reviens sur le ralliement d’une partie des cadres du Parti socialiste à la candidature d’Emmanuel Macron ainsi que sur les difficultés que rencontrent Benoît Hamon dans sa campagne.

« De quoi le soutien de pontes du PS à Emmanuel Macron témoigne-il ? Choix de conviction ou opportunité d’éviter une déroute prévisible ? Emmanuel Macron doit-il craindre le soutien des hollandistes ? Analyse avec le politologue Thibaut Rioufreyt…»

Vous trouver en intégralité l’interview sur le site Internet de RT France en cliquant sur ce lien : https://francais.rt.com/opinions/35083-emmanuel-macron-porte-sortie-elus-parti-socialiste-souffrance

« Les 100 derniers jours de Solferino ? », France Culture, 3 février 2017, 17h-18h

J’interviens dans « Le Magazine de la rédaction » de France Culture ce vendredi 3 février 2017 de 17h à 18h. L’émission intitulée « Les 100 derniers jours de Solférino » sera l’occasion de débattre autour de la question de l’avenir du PS, de la dynamique des candidatures Hamon et Macron et plus largement de la recomposition du champ politique en France.


FRANCE CULTURE
17h-18h  LE MAGAZINE DE LA REDACTION
« Les 100 derniers jours de Solferino ? »

Reportage Ludovic Piedtenu avec  Sophie Delpont – Réalisation Annie Brault – Présentation Tara Schlegel

Invités : Thibaut Rioufreyt, Chercheur en Science Politique et Patrick Lafarge, Politologue


L’émission est réécoutable en podcast sur le site Internet de France Culture : https://www.franceculture.fr/emissions/le-magazine-de-la-redaction/les-100-derniers-jours-de-solferino

« Le social-libéralisme est minoritaire en France », Mediapart, 31 janvier 2017

À l’occasion de la sortie de mon ouvrage Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la  française (1997-2015) aux Presses universitaires de Grenoble, j’ai le plaisir de vous annoncer la parution d’un interview accordé à Médiapart intitulé « Le social-libéralisme est minoritaire en France ».

Dans cet interview, réalisé par Fabien Escalona, je reviens notamment sur les évolutions idéologiques qu’a connues le Parti socialiste et notamment le destin du social-libéralisme en France. De quoi aider à comprendre un peu le processus de recomposition à l’œuvre dans l’espace politique français après la fin des primaires de la « Belle alliance populaire » et à quelques mois des élections présidentielles et législatives.

L’article est accessible en ligne sur le site de Mediapart à l’adresse suivante: https://www.mediapart.fr/journal/france/310117/thibaut-rioufreyt-le-social-liberalisme-est-un-hybride-ideologique-minoritaire-en-france Il est gratuit pour les abonnés et accessible pour 1 euro pour les autres.

Intervention radio « Rendez-vous avec… », Loire FM 100.9, 26 janvier 2017

À l’occasion de la sortie de mon ouvrage Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la  française (1997-2015) aux Presses universitaires de Grenoble, je suis intervenu le 12 décembre à l’émission « Rendez-vous avec… » de Gilles Charles sur Loire FM 100.9. Vous pouvez l’écouter en podcast sur la page You Tube de l’émission ici: https://www.youtube.com/watch?v=rcmHsdYpS50&feature=player_embedded N’hésitez pas à faire circuler l’information à celles et ceux que cela pourrait intéresser.

T. Rioufreyt

Présentation

« Rendez-vous avec » Thibaut Rioufreyt Docteur en science politique et chercheur associé au laboratoire Triangle (Lyon). Ses travaux portent principalement sur les partis politiques de gauche français (Parti socialiste, Parti communiste français) et européens (Parti travailliste britannique), la socio-histoire des intellectuels et de l’expertise et l’histoire sociale des idées politiques. Il s’intéresse tout particulièrement à la circulation des idées néo-libérales dans les partis de gauche et à l’adoption progressive du social-libéralisme par les principaux partis socialistes européens. Ses recherches portent également sur les processus de dévaluation de la place des idées et des intellectuels dans les partis politiques.

Avis de parution: Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la française (1997-2015), Grenoble, PUG, 2016

J’ai l’honneur et le plaisir de vous informer de la parution de l’ouvrage tiré (d’une partie) de ma thèse, intitulé Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la française (1997-2015) aux Presses universitaires de Grenoble dans la collection « Libre cours politique ». Le livre est disponible en librairie à partir du 5 décembre 2016. Vous trouverez ici le dossier comprenant présentation du livre, le communiqué de presse et la table des matières: dossier_de_presse_-socialistes_francais_2

Vous pouvez également feuiller les extraits et le commander directement depuis le site de l’éditeur : http://www.pug.fr/produit/1309/9782706126185/Les. N’hésitez pas à diffuser l’information dans vos réseaux et à tous ceux que cela pourrait intéresser.


les-socialistes_couverture


Résumé

Thibaut Rioufreyt retrace la relation ambiguë des socialistes français à la « Troisième voie » britannique dont Tony Blair fut le promoteur dans les années 1990-2000. S’appuyant notamment sur des entretiens avec des responsables politiques et des intellectuels, il étudie les évolutions contemporaines du socialisme français à travers ses interactions avec un homologue étranger. Il combine analyse interne des idées, textes et discours, à l’analyse externe du contexte social et politique dans lesquels ces discours sont produits, circulent, et sont reçus. L’ouvrage s’inscrit pleinement dans l’actualité : un certain nombre des enquêtés appartiennent ou ont appartenu aux gouvernements socialistes sous la présidence Hollande. Dans une période où le débat politico-médiatique en est encore à savoir si François Hollande est social-démocrate ou non, la lecture de livre permet de mieux comprendre le virage social-libéral engagé par le Parti socialiste. Il s’agit à n’en pas douter d’un ouvrage salutaire pour quiconque cherche non seulement à comprendre l’histoire contemporaine du socialisme français et européen mais aussi et surtout où il va. Une lecture indispensable avant la prochaine campagne présidentielle !

Conférence-débat: « De Londres à Solférino. Les impasses du social-libéralisme français », Saint-Étienne, UJM, 12 décembre 2016

J’ai le plaisir de vous annoncer l’organisation de la première des conférences-débats que j’organise à l’occasion de la sortie de mon ouvrage Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la française (1997-2015), Grenoble, Presses universitaires de Grenoble (PUG), coll. « Libre cours politique », 2016. L’événement est ouvert à tous ceux que cela pourrait intéresser.


De Londres à Solférino. Les impasses du

social-libéralisme français

Thibaut Rioufreyt

Université Jean Monnet, Campus Tréfilerie, Amphi E01

12 décembre 2016, 18h-20h


Présentation

À travers l’étude des relations entre travaillistes britanniques et socialistes français et une comparaison des deux partis, l’auteur propose un diagnostic de la crise que rencontrent les socialistes français à l’heure actuelle, au premier chef desquels le Président de la République sortant. En pleine campagne des primaires de la gauche socialiste et de ses alliés et à la veille de la campagne présidentielle de 2017, il s’agit ainsi de contribuer au débat politique et citoyen à partir d’une enquête de science sociale. L’intervention sera suivie d’un débat. L’événement est public et ouvert à tous ceux intéressés par ce sujet qui connaît une actualité politique toute particulière.

Pour plus de détails, vous trouverez l’affiche de la conférence ici: affiche_conference


Informations pratiques: La conférence aura lieu dans l’Amphi E01, Campus Tréfilerie, Université Jean Monnet (UJM) de Saint-Étienne, Entrée principale: 33, rue du Onze-Novembre 42023 Saint-Étienne cedex 2.

« Un étrange échec… Comprendre la réception contrariée de la « troisième voie » britannique au sein du Parti socialiste », Séminaire du Pôle Politisation, Laboratoire Triangle, 1er décembre 2016

À l’occasion de la sortie de mon ouvrage, Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la française (1997-2015), Grenoble, Presses universitaires de Grenoble (PUG), coll. « Libre cours politique », 2016, j’interviens à la prochaine séance du séminaire du Pôle politisation et participation du laboratoire Triangle qui aura lieu le jeudi 1er décembre de 14h à 16h, à l’ENS de Lyon.

 

Un étrange échec…

Comprendre la réception contrariée de la « troisième voie »

britannique au sein du Parti socialiste

 

Thibaut Rioufreyt

 

Laboratoire Triangle, ENS de Lyon, Campus Descartes, Salle R111

1er décembre 2016, 14h-16h

L’intervention sera discutée par Clément Desrumaux, Maître de conférences en science politique à l’Université Lumière Lyon 2. Le séminaire est ouvert à tout.e collègue qui le souhaiterait. N’hésitez pas également à diffuser l’information à ceux que cela pourrait intéresser.

Soutenance de thèse: Fabien Escalona, « La reconversion partisane de la social-démocratie européenne », Sciences Po Grenoble, 29 novembre 2016

Fabien Escalona soutiendra sa thèse, intitulée « La reconversion partisane de la social-démocratie européenne. Du régime social-démocrate keynésien au régime social-démocrate de marché », le mardi 29 novembre à 14h30, dans la salle Mont-Blanc (bâtiment ENSE3) sur le Domaine universitaire de Saint Martin d’Hères. La soutenance est publique. Les participants seront ensuite conviés à un pot. Merci donc d’annoncer le principal intéressé de votre présence.


Composition du jury
-Jenny Andersson. Directrice de recherche au CNRS, Sciences Po Paris (CEE).
-Jean-Michel De Waele. Professeur en sciences politiques, Université Libre de Bruxelles (rapporteur).
-Michel Hastings. Professeur des universités en science politique, Sciences Po Lille (rapporteur).
-Raul Magni-Berton. Professeur des universités en science politique, Sciences Po Grenoble (président du jury).
-Pierre Martin. Ingénieur de recherche au CNRS, HDR, Sciences Po Grenoble (Pacte) (directeur de la thèse).
-Gerassimos Moschonas. Professeur en politique comparée, Université Pantéion à Athènes.

Résumé de la thèse
La thèse porte sur « la reconversion partisane de la social-démocratie européenne ». Elle propose une explication au paradoxe apparent entre d’une part l’existence de multiples travaux décrivant la crise voire la mort du régime social-démocrate d’après-guerre, et d’autre part la conservation par cette famille de partis de son statut de grande alternative de gouvernement. La reconversion partisane est définie comme une modalité particulière de changement partisan, qui seule pouvait permettre à la social-démocratie de surmonter l’obsolescence (plus ou moins avancée) de son projet, de sa coalition électorale et de son modèle organisationnel. M’inscrivant dans la tradition de l’institutionnalisme historique, je propose une analyse macrosociologique comparée de quatre processus de reconversion, reconstitués de manière systématique au Royaume-Uni, en France, en Suède et en Allemagne. Leurs similarités et leurs différences sont ensuite expliquées à l’aide de plusieurs variables susceptibles de peser sur la substance, la forme et la temporalité des reconversions. Mon travail s’achève sur une appréciation provisoire de la mise à l’épreuve des reconversions par la grande crise économique en cours depuis 2008. Au-delà de l’éclairage nouveau qu’elle projette sur la trajectoire historique de cette famille politique, cette thèse est une contribution à la littérature sur le changement partisan, la «cartellisation» des grands partis de gouvernement, et l’adaptation de ces derniers aux mutations de la structure des clivages en Europe. Elle illustre aussi comment une approche «intégrée» des partis (sur plusieurs niveaux d’analyse) peut entrer dans un dialogue fécond avec les travaux portant sur les recompositions contemporaines de l’État moderne et du capitalisme.

Avis de parution: « Le malentendu impossible ou l’histoire d’un échec… », Savoirs en prisme, n° 5, novembre 2016

J’ai le plaisir d’annoncer la parution du n° 5 de la revue Savoirs en prisme sur « Les espaces du malentendu » auquel j’ai contribué. L’article que j’y présente, intitulé « Le malentendu impossible ou l’histoire d’un échec. La réception de la « troisième voie » britannique dans la gauche socialiste française« , interroge le rôle du malentendu dans la circulation transnationale des idées politiques.

Coordonné par Florence Dumora et Mireille Ruppli, ce numéro interdisciplinaire est par ailleurs susceptible d’intéresser tous ceux s’intéressant aux transferts culturels, à la traduction ou encore à la réception des œuvres. L’intégralité de son contenu est disponible en ligne à l’adresse URL suivante : https://savoirsenprisme.com/numeros/05-2016-les-espaces-du-malentendu/.


SOMMAIRE

Florence Dumora & Mireille Ruppli

Introduction – Les espaces du malentendu

Langue(s) : au-delà de l’écart, la communication

Jonathan Teschner

Le malentendu dans l’Essai sur l’origine des langues de Rousseau

Laurence Chamlou
La dynamique des malentendus. Une étude comparée de la poésie persane traduite en anglais

Catherine Gravet
Former les interprètes de conférences ou comment éviter le casus belli

Clef de la littérature, la dialectique de la production et de la réception

Virginie Giuliana
Platero y yo, un livre pour adultes ? Une approche d’un malentendu de réception

Léonie Ollagnier
Grivoiserie, lapsus et jeux de mots dans l’œuvre de jeunesse de Théodore de Bèze

Cécile Mauré
Écho ou les dangers de la voix dans la littérature élisabéthaine

De quelques malentendus idéologiques et de leurs résonances politiques et sociales

Thibaut Rioufreyt
Le malentendu impossible ou l’histoire d’un échec. La réception de la « troisième voie » britannique dans la gauche socialiste française

Nagdi Laude
La fabrique du malentendu dans les procès du Goulag : lecture de Le Météorologue d’Olivier Rolin

Cristina Del Biaggio
À force de mal dire, le public va forcément mal entendre ! Sur l’utilisation rhétorique des termes “afflux” et “invasion” d’exilés pour justifier la gestion en urgence de leur hébergement en Suisse

Hassiba Chaibi
La médiatisation du malentendu sur la polygamie en Algérie

Le malentendu fondateur

Brigitte Donnet-Guez
Le malentendu. Nouvelle approche psychanalytique du mythe de Caïn et Abel

Laurent Muller
Les heuristiques paradoxales du malentendu

Emmanuel Martin
Le malentendu, une indécidabilité nécessaire

Biographies des auteurs

Varia

Céline Rolland Nabuco
Esthétique du double et regard prédateur dans La Caza de Carlos Saura (1966) et The Deer Hunter de Michael Cimino (1978)

Françoise Heitz
Fenêtre sur le festival de Biarritz

Comptes rendus

Catherine Chauche
John Wylie, Paysage, manières de voir

Françoise Heitz
Loreak (2014) : Un espace inédit de « malentendu » au cinéma

Machteld Meulleman 
De l’idéologie monolingue à la doxa plurilingue : regards pluridisciplinaires, dirigé par Hervé Adami et Virginie André

Frédéric Gugelot
La politisation du religieux en modernité, dirigé par Nathalie Caron et Guillaume Marche

Rodrigo Nabuco
À ciel ouvert. Cultures politiques sur les murs de Montevideo, de Ariela Epstein