Archives par mot-clé : Partis politiques

« Quelle société civile en 2017? », France Culture, 5 juin 2017

J’ai été l’invité de l’émission « La Grande Table » de France Culture sur le thème « Quelle société civile en 2017? » le 5 juin 2017 entre 12h55 et 13h30.

 

7 mai 2017

 Crédits : Alexandros Michailidis - AFP - 7 mai 2017

 

Organisée dans le cadre de la journée « Élections 2017 – Horizon 2022 : Révolutions dans la vie politique ? » et animée par les journalistes Olivia Gesbert (France Culture) et Sylvain Courage (L’Obs), cette émission a été l’occasion d’un débat avec Matthieu Niango, philosophe et co-fondateur du mouvement citoyen « A nous la démocratie ».

Vous pouvez écouter l’intégralité de l’émission en podcast sur le site Internet de France Culture en cliquant sur ce lien: https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/quelle-societe-civile-en-2017

 

Avis de parution: « Allons enfants de la rupture… », Télérama, 10 mai 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution d’un interview publié dans le magazine Télérama du 10 mai 2017 réalisé par Michel Abescat.

 

Illustration d'Anne Laval
 Capitalisme, Europe, partis… Allons enfants de la rupture

Dans cette campagne présidentielle qui vient de s’achever, les mots “antisystème” et “rupture” brandis par certains candidats étaient porteurs de sens bien différents, dit le politiste Thibaut Rioufreyt. Deux mots ont caractérisé cette élection présidentielle : « antisystème » et « rupture ». D’une même voix, avec force gestes, tous les candidats ou presque sont partis sabre au clair contre le « système » qu’ils se faisaient fort de bouter hors de France. S’ils étaient élus, les citoyens allaient voir ce qu’ils allaient voir, ils seraient les présidents de la « rupture ». Mais de quelle rupture ? Et pour en finir avec quel système ? Précisions avec le jeune politiste Thibaut Rioufreyt, chercheur à Sciences po Lyon.

Vous pouvez lire la suite de l’article sur le site du magazine si vous êtes abonnés à Télérama.

« Présidentielle : « Les primaires ont été une lessiveuse à sortants » », Télérama.fr, 24 avril 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise en ligne de la vidéo du débat avec Valérie Igounet et moi-même au lendemain des résultats du premier tour de l’élection présidentielle 2017.

 

Valérie Igounet, historienne et spécialiste de l’extrême droite, et Thibaut Rioufreyt , chercheur en science politique et spécialiste de la gauche, étaient dans le studio vidéo de “Télérama” pour analyser les résultats de ce premier tour de l’élection présidentielle et répondre à vos questions.

Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, deux France semblent s’affronter. L’une urbaine, à l’aise dans la mondialisation, optimiste quant à l’avenir. L’autre rurale, inquiète d’un monde dans lequel elle ne trouve plus sa place. Cette situation n’est-elle pas lourde de dangers ? Comment interpréter l’élimination des deux grands partis qui ont structuré, ces trente dernières années, notre vie politique ? Que signifie le rejet, par les deux candidats du second tour, du clivage traditionnel droite/gauche ? Et quelles sont les conséquences de ce basculement sur les prochaines recompositions politiques ? Valérie Igounet, historienne, spécialiste du Front national, et Thibaut Rioufreyt, chercheur en sciences politiques, ont répondu à nos questions et à celles des internautes.


Vous pouvez consulter le podcast de la vidéo en intégralité sur le site Internet de Télérama: http://www.telerama.fr/presidentielle-2017/en-direct-a-11h-quels-enseignements-tirer-de-ces-resultats-du-premier-tour,157078.php

 

« Emmanuel Macron est la queue de comète d’un social-libéralisme en déclin », Reporterre, 25 avril 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution d’un interview proposant une analyse au lendemain du premier tour des élections présidentielles pour Reporterre.

Thibaut Rioufreyt (Propos recueillis par Martin Cadoret), « Emmanuel Macron est la queue de comète d’un social-libéralisme en déclin », Reporterre. Le Quotidien de l’écologie, 25 avril 2017.

« Le premier tour de l’élection présidentielle a bousculé le système politique en place depuis des décennies. Mais que signifie le phénomène Macron ? Le clivage gauche-droite a-t-il disparu ? Le Front national va-t-il régresser ? Que va devenir La France insoumise ? Analyse et réponses. »


L’article est disponible en intégralité sur le site de Reporterre: https://reporterre.net/Emmanuel-Macron-est-la-queue-de-comete-d-un-social-liberalisme-en-declin

« L’île des candidat.e.s. Avant-dernier épisode », débat citoyen, Marseille, 4 mai 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer l’organisation d’un débat citoyen avec quatre chercheur.e.s en science politique sur les résultats et les enjeux de la campagne présidentielle actuelle jeudi 4 mai 2017 à Marseille.

 
​ »L’île des candidat.e.s »
Avant-dernier épisode
Débat suivi d’un pot
Jeudi 4 Mai, 19h
« Solidaires 13 », 29 bd Longchamp​

Avec : Stéphanie Déchezelles (IEP d’Aix-en-Provence), Joël Gombin (Observatoire des radicalités politiques), Florence Johsua (Université Paris 10 – Nanterre), Thibaut Rioufreyt (Science Po Lyon).

Débat organisé par Le Ravi (leravi.org) Mensuel satirique en région PACA et la Librairie Transit (transit-librairie.org), librairie associative et itinérante à Marseille, dans le cadre des « RDV socios » de la librairie Transit.

https://www.facebook.com/events/1442454419161848/

Affaires, « Grand débat », petites phrases « chocs » et candidats inattendus … La séquence électorale qui se termine nous aura réservé un grand nombre de surprises, pour la plupart peu réjouissantes et qui semblent souvent voler au plus bas niveau de ce que peut être une campagne électorale. Au-delà de ce qui a régulièrement été comparé à un show télévisé ou une série façon « Game Of Thrones », quatre chercheur.e.s en sciences politiques, spécialistes de différents segments du champ partisan, animeront avec nous une discussion approfondie. Au lendemain du premier tour, nous tenterons tou.te.s ensemble d’analyser cette séquence électorale et les recompositions politiques qu’elle préfigure.

Les intervenant.e.s :

Stéphanie Déchezelles, Maîtresse de conférence à l’IEP d’Aix-en-Provence. Auteure de Voix de la rue, voie des urnes. Mouvements sociaux et partis politiques, PUR, 2011 (avec Simon Luck).
Joël Gombin, Chercheur à l’Observatoire des radicalités politiques. Auteur de Le Front National, Eyrolles, 2016.
Florence Johsua, Maîtresse de conférence à l’Université Paris X – Nanterre. Auteure de Anticapitalistes, une sociologie historique de l’engagement, La Découverte, 2015. Réalisatrice du film Nous vengerons nos pères, avec Bernard Boespflug, coproduction Public Sénat, France télévisions & Comic Strip Production, 2017, 52′. Avant-première le 5 mai, 20h30 au cinéma Les Variétés.
Thibaut Rioufreyt, Post-doctorant en science politique à Sciences Po Lyon. Auteur de Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la française (1997-2015), PUG, 2016.

 

JE « Les primaires ouvertes de droite et de gauche. Le cycle présidentiel 2016-2017 », Sciences Po, 22 février 2017

Une journée d’études sur les primaires ouvertes est organisée par Florence Haegel et Rémi Lefebvre à Sciences Po le 22 février 2017.


Journée d’études « Les primaires ouvertes de droite et de gauche. Le cycle présidentiel 2016-2017 »

organisée par Florence Haegel, Professeure de science politique et directrice du Centre d’études européennes de Sciences Po et Rémi Lefebvre, Professeur de science politique, Université Lille 2 Droit et Santé, CERAPS

 

Mercredi 22 février 2017, 9h15-18h30

56, rue des Saints-Pères (Entrée par le 27 rue Saint-Guillaume), 75007 Paris, Sciences Po Salle Goguel

 


PROGRAMME

9h15 : Accueil

9h30 : Introduction : Florence Haegel et Rémi Lefebvre

9h35 : Vanessa Jérome, post-doctorante, EHESS, LabEx TEPSIS, CESSP, « Primaire EELV 2017 : écolo mais pas trop ? »

9h55 : Yann Raison du Cleuziou, Maître de conférences en science politique, Université de Bordeaux, Centre Emile Durkheim: « Les courtiers du vote catholique et la primaire de la droite et du centre »

10h15 : Rémi Lefebvre & Eric Treille, Université de Rennes 1, CRAPE : « La primaire de la Belle alliance populaire. Le pluralisme partisan à l’épreuve de l’anticipation de la défaite »

10h45 : Pause café

11h : Un échantillon pas comme les autres : la Boussole présidentielle et les dynamiques de campagne

Bruno Cautrès, Chargé de recherche CNRS, Sciences Po, CEVIPOF

Vincent Martigny, Maître de conférences en science politique, École Polytechnique, LinX et chercheur associé à Sciences Po, CEVIPOF

Sylvie Strudel, Professeure de science politique, Université Paris II Panthéon- Assas et chercheure associée à Sciences Po, CEVIPOF

Thomas Vitiello, Doctorant, Sciences Po, CEVIPOF

11h45 : Étudier les logiques du vote et de la communication politique lors des primaires de la droite et du centre à partir d’un dispositif multi-sites

  • David Gouard, Docteur en science politique, PRCE, Université de Montpellier, CEPEL

  • Anaïs Théviot, Docteure en science politique, Sciences Po Bordeaux, Centre Émile Durkheim

  • Laurent Olivier, Maître de conférences en science politique, Université de Lorraine, IRENEE

  • Romain Mathieu, Docteur en science politique, Université de Lorraine, IRENEE

12h30-14h : Déjeuner libre

14h : Table ronde sur la médiatisation des primaires

  • Stéphane Alliès, Médiapart

  • Alain Auffray, Libération

  • Arthur Berdah, Le Figaro (à confirmer)

  • Matthieu Goar, Le Monde

16h : Pause café

16h15 : Table ronde sur les hautes autorités des primaires

  • Thomas Clay, Professeur de droit privé, Université Paris-Saclay, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

  • Anne Levade, Professeure de droit public, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne

  • Thierry Solère, Président de la Commission d’organisation des primaires de la droite et du centre

  • Rachid Temal, Secrétaire national chargé de la coordination et de l’organisation au PS

18h15 : Fin de la journée d’étude


Inscriptions obligatoires. Contact : katia.rio@sciencespo.fr <mailto:katia.rio@sciencespo.>

 

 

« La crise du Parti socialiste ou le choix impossible », Débat avec Thibaut Rioufreyt et Rémi Lefebvre, Librairie Le Lieu Dit, Paris 20ème, 28 février 2017, 19h

J’ai le plaisir de vous annoncer l’organisation d’une rencontre-débat avec moi-même et Rémi Lefebvre qui aura lieu à la librairie Le Lieu Dit à Paris (6, rue Sorbier 75020 Paris) le mardi 28 février 2017 de 19h à 21h. Vous trouverez la présentation de l’événement ci-dessous ainsi que sur le site Internet de la librairie ici: http://lelieudit.com/Debat-La-crise-du-Parti-socialiste-ou-le-choix-impossible-Debat-avec-Thibaut

« La crise du Parti socialiste ou le choix impossible »

Débat avec Thibaut Rioufreyt et Rémi Lefebvre

Un Président sortant qui ne se représente pas faute de légitimité suffisante. Des « primaires citoyennes » qui sélectionnent au second tour deux finalistes tous deux minoritaires idéologiquement au sein de leur parti. Une candidature Macron dont le succès semble invalider la thèse, longtemps vraie, selon laquelle on ne peut gagner sans parti. L’actualité politique semble enchaîner les résultats inattendus et remettre en cause des paramètres avec lesquels le Parti socialiste a longtemps su composé. Dans ce contexte, sans succomber aux commentaires empressés sur sa disparition programmée, comment comprendre la crise qu’il traverse à l’heure actuelle ? Le Parti socialiste se trouve devant un dilemme qui va bien au-delà du choix entre Hamon ou Macron. Comme si la conjoncture rendait une synthèse impossible alors qu’il a toujours pris soin de ne pas opérer de clarification.

Pour débattre de ces questions, cette rencontre sera organisée autour de deux interventions, celle de Thibaut Rioufreyt, auteur de Les socialistes français face à la troisième voie britannique. Vers un social-libéralisme à la française (1997-2015), Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, coll. « Libre cours politique », 2016 et Rémi Lefebvre, qui a coordonné dernièrement (avec Éric Treille) l’ouvrage collectif Les primaires ouvertes en France. Adoption, codification, mobilisation, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Res Publica », 2016.

« Le social-libéralisme est minoritaire en France », Mediapart, 31 janvier 2017

À l’occasion de la sortie de mon ouvrage Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la  française (1997-2015) aux Presses universitaires de Grenoble, j’ai le plaisir de vous annoncer la parution d’un interview accordé à Médiapart intitulé « Le social-libéralisme est minoritaire en France ».

Dans cet interview, réalisé par Fabien Escalona, je reviens notamment sur les évolutions idéologiques qu’a connues le Parti socialiste et notamment le destin du social-libéralisme en France. De quoi aider à comprendre un peu le processus de recomposition à l’œuvre dans l’espace politique français après la fin des primaires de la « Belle alliance populaire » et à quelques mois des élections présidentielles et législatives.

L’article est accessible en ligne sur le site de Mediapart à l’adresse suivante: https://www.mediapart.fr/journal/france/310117/thibaut-rioufreyt-le-social-liberalisme-est-un-hybride-ideologique-minoritaire-en-france Il est gratuit pour les abonnés et accessible pour 1 euro pour les autres.

Call for abstracts Workshop on Think Tanks in Europe, Université of Gothenburg, 21-22 September 2017

Pour information, vous trouverez ci-dessous un appel à communications pour un workshop sur les think tanks en Europe qui aura lieu à l’Université de Gothenburg (Suède) les 21-22 septembre 2017.

Call for abstracts

Workshop on Think Tanks in Europe

21-22 September 2017

 

Location : University of Gothenburg, Sweden

For any questions and/or abstract submission please contact Katarzyna Jezierska

The Centre for European Research (CERGU), University of Gothenburg is organizing a two-day workshop on Think Tanks in Europe. Scholars working in this field are welcome to submit abstracts of their ongoing research. The workshop will bring together experts from political science, sociology, social anthropology, public administration, media studies and international relations who research think tanks in a variety of methodological and theoretical approaches as well as diversified empirical settings.

The aim of the workshop

All over the world, think tanks have become part of the machinery of policymaking. Usually defined as institutions claiming autonomy, whose main aim is to influence policy-making based on the social analysis they produce (McGann 2007; Rich 2004; Weaver 1989), they aspire to bridge the gap between knowledge (academia) and power (politicians and policymakers). Located at the intersection of different societal spheres, they engage in boundary work (Jezierska 2017; Medvetz 2012; Stone 2007). Since 1990 think tanks are growing numerically, now amounting to 6,846 institutions in the world, of which 1,770 are placed in Europe (McGann 2016). Not only have they increased in number, but also the scope and impact of their work have dramatically expanded (Kelstrup 2016). This changes the way governance is organized; it raises issues of accountability of these non-elected bodies and puts conventional notions of policy-making and democratic theory in question (cf. Garsten, Rothstein & Svallfors 2015; Plehwe 2014). Despite their visible presence and growing influence, think tanks are still relatively understudied.

The ambition of this workshop is to inspire scholarly exchange with regard to theoretical and methodological developments as well as empirical findings. Importantly, to balance the severely biased literature in the field, the workshop will strive to gather researchers from both Western and Eastern Europe. The workshop will target think tank communities in national settings, especially those, which have hitherto evaded thorough academic scrutiny, as well as the transnational dimension of think tanks. We will jointly explore who these actors are, what they do and how they operate in different empirical contexts as well as the implications of their activities for democratic governance.

Submission of theoretical, methodological and empirical papers is welcome. Especially encouraged are scholars working on think tanks in Eastern and Southern Europe. Here comes the call with specified deadlines for submission : http://cergu.gu.se/english/Events/conferences/think-tanks-in-europe–september-2017 The number of participants is limited to 20. Those selected will be fully reimbursed for their travel and accommodation expenses. Confirmed speakers include Diane Stone, Dieter Plehwe and Hartwig Pautz.

Important Dates

28 February 2017 : deadline for abstract submission (max 300 words)

15 March 2017 : notification of acceptance

7 September 2017 : deadline for full paper submission

21-21 September 2017 : workshop

 

Intervention radio « Rendez-vous avec… », Loire FM 100.9, 26 janvier 2017

À l’occasion de la sortie de mon ouvrage Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la  française (1997-2015) aux Presses universitaires de Grenoble, je suis intervenu le 12 décembre à l’émission « Rendez-vous avec… » de Gilles Charles sur Loire FM 100.9. Vous pouvez l’écouter en podcast sur la page You Tube de l’émission ici: https://www.youtube.com/watch?v=rcmHsdYpS50&feature=player_embedded N’hésitez pas à faire circuler l’information à celles et ceux que cela pourrait intéresser.

T. Rioufreyt

Présentation

« Rendez-vous avec » Thibaut Rioufreyt Docteur en science politique et chercheur associé au laboratoire Triangle (Lyon). Ses travaux portent principalement sur les partis politiques de gauche français (Parti socialiste, Parti communiste français) et européens (Parti travailliste britannique), la socio-histoire des intellectuels et de l’expertise et l’histoire sociale des idées politiques. Il s’intéresse tout particulièrement à la circulation des idées néo-libérales dans les partis de gauche et à l’adoption progressive du social-libéralisme par les principaux partis socialistes européens. Ses recherches portent également sur les processus de dévaluation de la place des idées et des intellectuels dans les partis politiques.