Archives par mot-clé : Élections primaires

Interview sur le « vote utile », Reporterre, 18 avril 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution d’un article paru dans Reporterre. Le quotidien de l’écologie le 18 avril 2017 et pour lequel j’ai été interviewé. Cet article rédigé par Lorène Lavocat est intitulé « Pour les lecteurs de Reporterre, « voter “utile”, c’est renoncer à son choix » »

« La perspective de la victoire de Marine Le Pen à l’élection présidentielle a enclenché la dynamique du vote dit « utile, » consistant à donner son suffrage au candidat le mieux à même de battre le Front national. Ce vote « stratégique », qui participe à la perte du sens de ce que devrait être une élection, ne convainc pas les lecteurs de Reporterre. »


Vous pouvez lire l’article en intégralité sur le site Internet du quotidien: https://reporterre.net/Pour-les-lecteurs-de-Reporterre-voter-utile-c-est-renoncer-a-son-choix

Intervention radio Asso 100.7, 27 mars 2017

Vous trouverez ici l’interview que j’ai accordé à Radio Asso 100.7 le 27 mars 2017. Réalisé dans le cadre de l’émission « Libres Expressions », il est intitulé « Les socialistes français face à la troisième voie britannique ou comment comprendre les tensions au sein du Parti socialiste ».

Vous pouvez (ré)écouter l’interview en podcast sur la site Internet de la radio: http://www.radioassociation.net/emissions-details.html?emission=7

« Quel avenir pour la gauche socialiste française et européenne ? », conférence-débat, Sciences Po Lyon, 4 avril 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer la tenue d’une conférence-débat que j’organise intitulée « Quel avenir pour la gauche socialiste française et européenne ? » et qui aura lieu le mardi 4 avril 2017 de 18h à 20h dans le Grand amphithéâtre de Sciences Po Lyon.

Dans le contexte des élections présidentielle et législatives à venir, Sciences Po Lyon organise une conférence-débat sur l’avenir de la gauche socialiste française et européenne. L’objectif de cette conférence est de proposer une série d’éléments de réflexion dans une perspective résolument comparative et internationale. Quel avenir pour le Parti socialiste au regard de ses homologues européens ? Quelle place pour les idées dans les partis sociaux-démocrates ? Quelles contraintes pèsent sur ces formations politiques et quelles voies stratégiques, idéologiques et électorales s’offrent à eux ?

Interventions

La conférence sera l’occasion d’écouter trois interventions :

Alistair Cole (Professeur de politique comparée, Sciences Po Lyon/Triangle) : « Exit, Voice and Loyalty? Réflexions sur les courants du Parti Socialiste »

Il est l’auteur notamment de French Politics and Society, Londres Routledge, 2017 ; Governing and Governance in France, Cambridge, Cambridge University Press, 2008, et François Mitterrand: a Study in Political Leadership, Londres: Routledge, 1997.

Fabien Escalona (Docteur en science politique, PACTE Grenoble) : « Le PS et la social-démocratie, au seuil d’une nouvelle phase critique de leur histoire »

Il est notamment l’auteur (avec David J. Bailey, Jean-Michel de Waele et Mathieu Vieira) de l’ouvrage European social democracy during the global economic crisis. Renovation or resignation?, Manchester, Manchester University Press, 2014.

Thibaut Rioufreyt (Post-doctorant en science politique, Sciences Po Lyon/Triangle) : « Le succès contrasté du social-libéralisme. Une analyse comparée France/Royaume-Uni »

Il est notamment l’auteur de Les socialistes français face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la française (1997-2015), Grenoble, Presses universitaires de Grenoble (PUG), coll. « Libre cours politique », 2016.

Les interventions seront suivies d’un débat. L’événement est public et ouvert à tous ceux intéressés par ce sujet qui connaît une actualité politique toute particulière.


Vous trouverez également la présentation de l’événement sur le site internet de Sciences Po Lyon: https://www.sciencespo-lyon.fr/actualite/conferences/conference-debat-quel-avenir-gauche-socialiste-francaise-et-europeenne

« Emmanuel Macron, « porte de sortie » des élus d’un Parti socialiste en souffrance ? », interview RT France, 10 mars 2017

Dans un interview accordé à la chaîne RT France et intitulé « Emmanuel Macron, « porte de sortie » des élus d’un Parti socialiste en souffrance ? », je reviens sur le ralliement d’une partie des cadres du Parti socialiste à la candidature d’Emmanuel Macron ainsi que sur les difficultés que rencontrent Benoît Hamon dans sa campagne.

« De quoi le soutien de pontes du PS à Emmanuel Macron témoigne-il ? Choix de conviction ou opportunité d’éviter une déroute prévisible ? Emmanuel Macron doit-il craindre le soutien des hollandistes ? Analyse avec le politologue Thibaut Rioufreyt…»

Vous trouver en intégralité l’interview sur le site Internet de RT France en cliquant sur ce lien : https://francais.rt.com/opinions/35083-emmanuel-macron-porte-sortie-elus-parti-socialiste-souffrance

Intervention radio Totem sur la campagne présidentielle 2017, 9 mars 2017

Je suis intervenu sur radio Totem le 9 mars 2017 à 08h12 dans le magazine de la rédaction sur le thème « Alors qu’il est ce jeudi soir sur France 2, pourquoi Benoît Hamon est-il inaudible ? »

« Macron, Le Pen et Fillon… Pour des raisons différentes, ces trois candidats majeurs à l’élection présidentielle occupent quasiment tout l’espace médiatique… Même Jean-Luc Mélenchon, très présent il y a encore quelque semaines, n’arrive plus à se faire une place… Et puis, autre absent de taille, Benoît Hamon, le candidat du PS… Pourquoi est-il à ce point inexistant, ou en tout cas invisible ?… Thibaut Rioufreyt répondait aux questions d’Olivier Cammas. »

Vous pouvez (ré)écouter l’interview en podcast sur la site de la radio: https://www.radiototem.net/index.php/infos/1550-alors-qu-il-est-ce-jeudi-soir-sur-france-2-pourquoi-benoit-hamon-est-il-inaudible

JE « Les primaires ouvertes de droite et de gauche. Le cycle présidentiel 2016-2017 », Sciences Po, 22 février 2017

Une journée d’études sur les primaires ouvertes est organisée par Florence Haegel et Rémi Lefebvre à Sciences Po le 22 février 2017.


Journée d’études « Les primaires ouvertes de droite et de gauche. Le cycle présidentiel 2016-2017 »

organisée par Florence Haegel, Professeure de science politique et directrice du Centre d’études européennes de Sciences Po et Rémi Lefebvre, Professeur de science politique, Université Lille 2 Droit et Santé, CERAPS

 

Mercredi 22 février 2017, 9h15-18h30

56, rue des Saints-Pères (Entrée par le 27 rue Saint-Guillaume), 75007 Paris, Sciences Po Salle Goguel

 


PROGRAMME

9h15 : Accueil

9h30 : Introduction : Florence Haegel et Rémi Lefebvre

9h35 : Vanessa Jérome, post-doctorante, EHESS, LabEx TEPSIS, CESSP, « Primaire EELV 2017 : écolo mais pas trop ? »

9h55 : Yann Raison du Cleuziou, Maître de conférences en science politique, Université de Bordeaux, Centre Emile Durkheim: « Les courtiers du vote catholique et la primaire de la droite et du centre »

10h15 : Rémi Lefebvre & Eric Treille, Université de Rennes 1, CRAPE : « La primaire de la Belle alliance populaire. Le pluralisme partisan à l’épreuve de l’anticipation de la défaite »

10h45 : Pause café

11h : Un échantillon pas comme les autres : la Boussole présidentielle et les dynamiques de campagne

Bruno Cautrès, Chargé de recherche CNRS, Sciences Po, CEVIPOF

Vincent Martigny, Maître de conférences en science politique, École Polytechnique, LinX et chercheur associé à Sciences Po, CEVIPOF

Sylvie Strudel, Professeure de science politique, Université Paris II Panthéon- Assas et chercheure associée à Sciences Po, CEVIPOF

Thomas Vitiello, Doctorant, Sciences Po, CEVIPOF

11h45 : Étudier les logiques du vote et de la communication politique lors des primaires de la droite et du centre à partir d’un dispositif multi-sites

  • David Gouard, Docteur en science politique, PRCE, Université de Montpellier, CEPEL

  • Anaïs Théviot, Docteure en science politique, Sciences Po Bordeaux, Centre Émile Durkheim

  • Laurent Olivier, Maître de conférences en science politique, Université de Lorraine, IRENEE

  • Romain Mathieu, Docteur en science politique, Université de Lorraine, IRENEE

12h30-14h : Déjeuner libre

14h : Table ronde sur la médiatisation des primaires

  • Stéphane Alliès, Médiapart

  • Alain Auffray, Libération

  • Arthur Berdah, Le Figaro (à confirmer)

  • Matthieu Goar, Le Monde

16h : Pause café

16h15 : Table ronde sur les hautes autorités des primaires

  • Thomas Clay, Professeur de droit privé, Université Paris-Saclay, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

  • Anne Levade, Professeure de droit public, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne

  • Thierry Solère, Président de la Commission d’organisation des primaires de la droite et du centre

  • Rachid Temal, Secrétaire national chargé de la coordination et de l’organisation au PS

18h15 : Fin de la journée d’étude


Inscriptions obligatoires. Contact : katia.rio@sciencespo.fr <mailto:katia.rio@sciencespo.>

 

 

« La crise du Parti socialiste ou le choix impossible », Débat avec Thibaut Rioufreyt et Rémi Lefebvre, Librairie Le Lieu Dit, Paris 20ème, 28 février 2017, 19h

J’ai le plaisir de vous annoncer l’organisation d’une rencontre-débat avec moi-même et Rémi Lefebvre qui aura lieu à la librairie Le Lieu Dit à Paris (6, rue Sorbier 75020 Paris) le mardi 28 février 2017 de 19h à 21h. Vous trouverez la présentation de l’événement ci-dessous ainsi que sur le site Internet de la librairie ici: http://lelieudit.com/Debat-La-crise-du-Parti-socialiste-ou-le-choix-impossible-Debat-avec-Thibaut

« La crise du Parti socialiste ou le choix impossible »

Débat avec Thibaut Rioufreyt et Rémi Lefebvre

Un Président sortant qui ne se représente pas faute de légitimité suffisante. Des « primaires citoyennes » qui sélectionnent au second tour deux finalistes tous deux minoritaires idéologiquement au sein de leur parti. Une candidature Macron dont le succès semble invalider la thèse, longtemps vraie, selon laquelle on ne peut gagner sans parti. L’actualité politique semble enchaîner les résultats inattendus et remettre en cause des paramètres avec lesquels le Parti socialiste a longtemps su composé. Dans ce contexte, sans succomber aux commentaires empressés sur sa disparition programmée, comment comprendre la crise qu’il traverse à l’heure actuelle ? Le Parti socialiste se trouve devant un dilemme qui va bien au-delà du choix entre Hamon ou Macron. Comme si la conjoncture rendait une synthèse impossible alors qu’il a toujours pris soin de ne pas opérer de clarification.

Pour débattre de ces questions, cette rencontre sera organisée autour de deux interventions, celle de Thibaut Rioufreyt, auteur de Les socialistes français face à la troisième voie britannique. Vers un social-libéralisme à la française (1997-2015), Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, coll. « Libre cours politique », 2016 et Rémi Lefebvre, qui a coordonné dernièrement (avec Éric Treille) l’ouvrage collectif Les primaires ouvertes en France. Adoption, codification, mobilisation, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Res Publica », 2016.

Intervention radio « Rendez-vous avec… », Loire FM 100.9, 26 janvier 2017

À l’occasion de la sortie de mon ouvrage Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la  française (1997-2015) aux Presses universitaires de Grenoble, je suis intervenu le 12 décembre à l’émission « Rendez-vous avec… » de Gilles Charles sur Loire FM 100.9. Vous pouvez l’écouter en podcast sur la page You Tube de l’émission ici: https://www.youtube.com/watch?v=rcmHsdYpS50&feature=player_embedded N’hésitez pas à faire circuler l’information à celles et ceux que cela pourrait intéresser.

T. Rioufreyt

Présentation

« Rendez-vous avec » Thibaut Rioufreyt Docteur en science politique et chercheur associé au laboratoire Triangle (Lyon). Ses travaux portent principalement sur les partis politiques de gauche français (Parti socialiste, Parti communiste français) et européens (Parti travailliste britannique), la socio-histoire des intellectuels et de l’expertise et l’histoire sociale des idées politiques. Il s’intéresse tout particulièrement à la circulation des idées néo-libérales dans les partis de gauche et à l’adoption progressive du social-libéralisme par les principaux partis socialistes européens. Ses recherches portent également sur les processus de dévaluation de la place des idées et des intellectuels dans les partis politiques.