Archives par mot-clé : Science politique

Avis de parution: « Un étrange échec… », Savoir/Agir, n° 42, janvier 2018

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution en librairie demain du dernier numéro de la revue Savoir/Agir sur « Les gauches et l’économie » coordonné par Antony Burlaud et Frédéric Lebaron et auquel j’ai contribué.

Thibaut Rioufreyt, « Un étrange échec. La réception contrariée de la « Troisième voie » britannique dans la gauche socialiste française », Savoir/Agir, n° 42, numéro coordonné par Antony Burlaud et Frédéric Lebaron, janvier 2018.

 

Résumé de l’ouvrage

De la présidence Hollande au gouvernement Tsipras, la gauche de gouvernement paraît aujourd’hui incapable – et, sans doute, peu désireuse – d’affronter l’ordre économique établi pour inventer de nouveaux modèles.

En proposant une dizaine de contributions sur les discours et les pratiques économiques des partis de gauche – de l’ancienne LCR au PS, de la Libération à nos jours, de Paris à Athènes – ce dossier rappelle l’inventivité et l’audace économiques des années 1970, évoque les amendements, glissements et retournements de l’ère néolibérale, et s’attarde sur quelques-unes des questions économiques décisives qui, aujourd’hui, se posent à la gauche.

Plutôt que d’invoquer, pour expliquer les choix (et les non-choix) économiques de la gauche, les contraintes anonymes et implacables de l’Économie ou l’individualité faillible de tel ou tel dirigeant particulier, ce numéro s’efforce de relier ces choix à certaines conditions de possibilité proprement sociologiques : l’état de la concurrence politique ; la structure de l’expertise et les formes de l’autorité économique ; la nature des coalitions qui servent de base sociale aux politiques économiques.

En redonnant à ces variables sociales toute leur place, ce dossier espère favoriser une approche réaliste des politiques économiques et contribuer – pourquoi pas ? – à nourrir la réflexion stratégique et programmatique à gauche.

L’ouvrage est disponible en librairie et sur le site de l’éditeur: http://www.editions-croquant.org/les-collections/product/449-pdf-savoir-agir-n-42

Avis de parution: « L’enquête et sa fin… », Enquêtes & Ancrages, novembre 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon dernier article paru dans la revue de méthodologie Enquêtes & Ancrages : et disponible sur le site de la revue : http://revue-ancrages.fr/sites/revue-ancrages.fr/files/pdf/ea_rioufreyt_lenquete_et_sa_fin.pdf

 

« L’enquête et sa fin : une réanalyse comparée de deux enquêtes sur des revues partisanes », Enquêtes & Ancrages. Revue scientifique pluridisciplinaire, 2, novembre 2017 [revue en ligne].

Résumé :

Cet article se propose d’interroger la mise à l’épreuve de la réanalyse de données qualitatives, de ses conditions de possibilité, à travers la question peu abordée de l’enquête et de sa fin. D’une part, l’enquête terminée, cela signifie-t-il que le matériau est par là-même « épuisé » lui aussi ? Et si, à l’inverse, les matériaux sont plus riches que ce qu’un chercheur peut en analyser, sont-ils susceptibles d’une multitude d’analyses secondaires au point que leur étude soit proprement infinie ? D’autre part, la réanalyse n’est-elle pas un processus interminable tant elle implique un long travail de contextualisation de l’enquête et d’immersion dans les données ? Mais surtout, en posant de nouvelles questions à un matériau non prévu à cette fin, le risque n’est-il pas l’impossibilité de bénéficier d’un analogue de la saturation des données, i.e. cela même qui permet de terminer l’enquête ? Pour pouvoir répondre à ces questions, cet article se base sur la réanalyse de deux enquêtes qualitatives : la première réalisée par Frédérique Matonti sur La Nouvelle Critique, la seconde menée par Émeric Bréhier sur les revues politiques de la gauche non communiste.

 

Avis de parution « Ce que parler politique veut dire », Mots, n° 115, novembre 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution d’un article sur la politisation du discours dans la revue Mots :

Thibaut Rioufreyt, « Ce que parler politique veut dire. Théories de la (dé)politisation et analyse du discours politique », Mots. Les langages du politique, vol. 3, n° 115, novembre 2017.

Résumé :

Cet article propose une cartographie synthétique des différentes significations que recouvrent les notions de politisation et de dépolitisation en choisissant de se concentrer sur leur dimension spécifiquement discursive. Deux grandes approches de la politisation discursive sont ainsi analysées : la politisation comme qualification-spécialisation dans laquelle l’énoncé est politisé lorsqu’il se rapporte au champ politique et la politisation comme énonciation politique caractérisée par la reconnaissance de différences, voire de dissensus, et une forme de montée en généralité.


L’article en disponible en pay per view ou gratuitement depuis un compte mis à disposition par votre institution (Université, grande école, bibliothèque, laboratoire) sur CAIRN: http://www.cairn.info/revue-mots-2017-3-page-127.html

Communication: « La réception de la « Troisième voie » dans la gauche socialiste française », ISP, 3 novembre 2017

J’ai le plaisir d’intervenir au séminaire de l’ISP (Institut des sciences sociales du politique) « Construction de l’État et genèses du politique » vendredi 3 novembre 2017:

Grandeur et décadence d’une entreprise de traduction politique. L’« échec relatif » de la réception de la « Troisième voie » britannique dans la gauche socialiste française

Résumé : Cette communication propose de revenir sur une enquête réalisée sur la réception des idées et des discours du New Labour britannique dans la gauche socialiste française entre 1994 et 2017. Il s’agira plus spécifiquement de revenir sur les différents facteurs expliquant l’échec relatif de l’importation du « blairisme » dans ce milieu partisan, à la fois liés aux modes d’intervention des néo-travaillistes dans l’espace politico-médiatique français et propres au champ politique français en général et au Parti socialiste en particulier. L’étude de ce cas empirique sera par ailleurs l’occasion de réfléchir sur ce qu’on entend par « échec » dans l’étude de la circulation transnationale des idées et sur la manière dont les sciences sociales du politique peuvent saisir ce type d’objets.

Discutants : Fabien Carrié et Cédric Plont.

La séance aura lieu le vendredi 3 novembre 2017 de 14h à 16h, à l’ISP, Université Paris-Nanterre, salle des séminaires au rez-de-chaussée du bâtiment Max Weber.

 

 

Avis de parution: « La réanalyse au service de l’histoire sociale des idées politiques », Recherches qualitatives, 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer la publication de mon dernier article « La réanalyse au service de l’histoire sociale des idées politiques. Retour d’enquête sur deux revues de parti : La Revue socialiste et La Nouvelle Critique » paru dans la revue québecoise Recherches qualitatives en juin 2017. Fruit d’une enquête menée dans le cadre de l’ANR réAnalyse, cet article s’insère dans le numéro hors-série n° 21 « La réanalyse des enquêtes qualitatives à l’épreuve de l’expérimentation » coordonné par Sophie Duchesne. Vous y trouverez ainsi les restitutions d’expériences de réanalyse menées par des collègues sur différentes enquêtes, terrains et objets et selon différentes approches méthodologiques et techniques.

 

Résumé

Cet article interroge les apports de la réanalyse à l’histoire sociale des idées politiques en montrant ce que la réanalyse des entretiens réalisés respectivement par Émeric Bréhier et Frédérique Matonti apporte à l’étude des revues intellectuelles en milieu partisan. En tant que réutilisation de données d’autres chercheurs, elle permet d’une part de compléter les archives écrites par les sources orales et, d’autre part, de donner un accès – indirect mais réel – à des terrains inaccessibles ou disparus. En tant que nouvelle analyse cette fois, elle permet d’interroger les mêmes matériaux à partir de nouvelles questions de recherche, d’exploiter des sources orales peu, voire jamais utilisées ou encore de prendre en compte l’effet enquêteur dans le contexte de l’enquête.


L’article est téléchargeable en intégralité et gratuitement sur le site Internet de la revue Recherches qualitativeshttp://www.recherche-qualitative.qc.ca/documents/files/revue/hors_serie/HS-21/rq-hs21-t-rioufreyt.pdf Il en est de même de l’ensemble du numéro ici: http://www.recherche-qualitative.qc.ca/revue/les-collections/hors-serie-les-actes/

« Présidentielle : « Les primaires ont été une lessiveuse à sortants » », Télérama.fr, 24 avril 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise en ligne de la vidéo du débat avec Valérie Igounet et moi-même au lendemain des résultats du premier tour de l’élection présidentielle 2017.

 

Valérie Igounet, historienne et spécialiste de l’extrême droite, et Thibaut Rioufreyt , chercheur en science politique et spécialiste de la gauche, étaient dans le studio vidéo de “Télérama” pour analyser les résultats de ce premier tour de l’élection présidentielle et répondre à vos questions.

Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, deux France semblent s’affronter. L’une urbaine, à l’aise dans la mondialisation, optimiste quant à l’avenir. L’autre rurale, inquiète d’un monde dans lequel elle ne trouve plus sa place. Cette situation n’est-elle pas lourde de dangers ? Comment interpréter l’élimination des deux grands partis qui ont structuré, ces trente dernières années, notre vie politique ? Que signifie le rejet, par les deux candidats du second tour, du clivage traditionnel droite/gauche ? Et quelles sont les conséquences de ce basculement sur les prochaines recompositions politiques ? Valérie Igounet, historienne, spécialiste du Front national, et Thibaut Rioufreyt, chercheur en sciences politiques, ont répondu à nos questions et à celles des internautes.


Vous pouvez consulter le podcast de la vidéo en intégralité sur le site Internet de Télérama: http://www.telerama.fr/presidentielle-2017/en-direct-a-11h-quels-enseignements-tirer-de-ces-resultats-du-premier-tour,157078.php

 

« L’île des candidat.e.s. Avant-dernier épisode », débat citoyen, Marseille, 4 mai 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer l’organisation d’un débat citoyen avec quatre chercheur.e.s en science politique sur les résultats et les enjeux de la campagne présidentielle actuelle jeudi 4 mai 2017 à Marseille.

 
​ »L’île des candidat.e.s »
Avant-dernier épisode
Débat suivi d’un pot
Jeudi 4 Mai, 19h
« Solidaires 13 », 29 bd Longchamp​

Avec : Stéphanie Déchezelles (IEP d’Aix-en-Provence), Joël Gombin (Observatoire des radicalités politiques), Florence Johsua (Université Paris 10 – Nanterre), Thibaut Rioufreyt (Science Po Lyon).

Débat organisé par Le Ravi (leravi.org) Mensuel satirique en région PACA et la Librairie Transit (transit-librairie.org), librairie associative et itinérante à Marseille, dans le cadre des « RDV socios » de la librairie Transit.

https://www.facebook.com/events/1442454419161848/

Affaires, « Grand débat », petites phrases « chocs » et candidats inattendus … La séquence électorale qui se termine nous aura réservé un grand nombre de surprises, pour la plupart peu réjouissantes et qui semblent souvent voler au plus bas niveau de ce que peut être une campagne électorale. Au-delà de ce qui a régulièrement été comparé à un show télévisé ou une série façon « Game Of Thrones », quatre chercheur.e.s en sciences politiques, spécialistes de différents segments du champ partisan, animeront avec nous une discussion approfondie. Au lendemain du premier tour, nous tenterons tou.te.s ensemble d’analyser cette séquence électorale et les recompositions politiques qu’elle préfigure.

Les intervenant.e.s :

Stéphanie Déchezelles, Maîtresse de conférence à l’IEP d’Aix-en-Provence. Auteure de Voix de la rue, voie des urnes. Mouvements sociaux et partis politiques, PUR, 2011 (avec Simon Luck).
Joël Gombin, Chercheur à l’Observatoire des radicalités politiques. Auteur de Le Front National, Eyrolles, 2016.
Florence Johsua, Maîtresse de conférence à l’Université Paris X – Nanterre. Auteure de Anticapitalistes, une sociologie historique de l’engagement, La Découverte, 2015. Réalisatrice du film Nous vengerons nos pères, avec Bernard Boespflug, coproduction Public Sénat, France télévisions & Comic Strip Production, 2017, 52′. Avant-première le 5 mai, 20h30 au cinéma Les Variétés.
Thibaut Rioufreyt, Post-doctorant en science politique à Sciences Po Lyon. Auteur de Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la française (1997-2015), PUG, 2016.

 

« Un héritier du blairisme peut en cacher un autre… De Valls à Macron », Lyon, Librairie Terre des Livres, 29 mars 2017

Je présente mon ouvrage Les socialistes face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la  française (1997-2015) aux Presses universitaires de Grenoble, coll. « Libre cours politique » paru récemment, le mercredi 29 mars 2017 à la librairie Terre des Livres (Lyon).

Un héritier du blairisme peut en cacher un autre… De Valls à Macron

Rencontre avec Thibaut RIOUFREYT à l’occasion de la parution de Les socialistes français face à la « Troisième voie » britannique. Vers un social-libéralisme à la française (1997-2015), Grenoble, Presses universitaires de Grenoble (PUG), coll. « Libre cours politique », 2016.

« Parmi les leaders du centre-gauche en France, Manuel Valls et Emmanuel Macron sont ceux qui se sont le plus revendiqués du New Labour de Tony Blair, version british du social-libéralisme. En ce sens l’enquête menée par Thibaut Rioufreyt sur la réception de ce modèle britannique au sein du PS permet en retour de mieux comprendre l’actualité politique française. L’ancien Premier ministre et le leader d’En Marche sont d’accord pour l’essentiel sur l’économie et le social ; ils diffèrent en revanche sur la stratégie politique. Quand le premier a tenté de prendre la tête du PS pour lui imposer une rupture doctrinale profonde, le second a au contraire opté pour la stratégie de l’extrême-centre par delà gauche et droite en se passant du parti. Valls éliminé, reste à voir si la stratégie de Macron peut fonctionner alors que les sociaux-libéraux restent minoritaires en France. »

Rencontre animée par Philippe CORCUFF


L’événement aura lieu à20h15 à la librairie Terre des Livres : 86, rue de Marseille 69007 Lyon.

Vous pouvez également retrouver ces informations sur le site Internet de la librairie : http://www.terredeslivres.fr/les-rencontres/

Intervention radio Totem sur la campagne présidentielle 2017, 9 mars 2017

Je suis intervenu sur radio Totem le 9 mars 2017 à 08h12 dans le magazine de la rédaction sur le thème « Alors qu’il est ce jeudi soir sur France 2, pourquoi Benoît Hamon est-il inaudible ? »

« Macron, Le Pen et Fillon… Pour des raisons différentes, ces trois candidats majeurs à l’élection présidentielle occupent quasiment tout l’espace médiatique… Même Jean-Luc Mélenchon, très présent il y a encore quelque semaines, n’arrive plus à se faire une place… Et puis, autre absent de taille, Benoît Hamon, le candidat du PS… Pourquoi est-il à ce point inexistant, ou en tout cas invisible ?… Thibaut Rioufreyt répondait aux questions d’Olivier Cammas. »

Vous pouvez (ré)écouter l’interview en podcast sur la site de la radio: https://www.radiototem.net/index.php/infos/1550-alors-qu-il-est-ce-jeudi-soir-sur-france-2-pourquoi-benoit-hamon-est-il-inaudible

JE « Les primaires ouvertes de droite et de gauche. Le cycle présidentiel 2016-2017 », Sciences Po, 22 février 2017

Une journée d’études sur les primaires ouvertes est organisée par Florence Haegel et Rémi Lefebvre à Sciences Po le 22 février 2017.


Journée d’études « Les primaires ouvertes de droite et de gauche. Le cycle présidentiel 2016-2017 »

organisée par Florence Haegel, Professeure de science politique et directrice du Centre d’études européennes de Sciences Po et Rémi Lefebvre, Professeur de science politique, Université Lille 2 Droit et Santé, CERAPS

 

Mercredi 22 février 2017, 9h15-18h30

56, rue des Saints-Pères (Entrée par le 27 rue Saint-Guillaume), 75007 Paris, Sciences Po Salle Goguel

 


PROGRAMME

9h15 : Accueil

9h30 : Introduction : Florence Haegel et Rémi Lefebvre

9h35 : Vanessa Jérome, post-doctorante, EHESS, LabEx TEPSIS, CESSP, « Primaire EELV 2017 : écolo mais pas trop ? »

9h55 : Yann Raison du Cleuziou, Maître de conférences en science politique, Université de Bordeaux, Centre Emile Durkheim: « Les courtiers du vote catholique et la primaire de la droite et du centre »

10h15 : Rémi Lefebvre & Eric Treille, Université de Rennes 1, CRAPE : « La primaire de la Belle alliance populaire. Le pluralisme partisan à l’épreuve de l’anticipation de la défaite »

10h45 : Pause café

11h : Un échantillon pas comme les autres : la Boussole présidentielle et les dynamiques de campagne

Bruno Cautrès, Chargé de recherche CNRS, Sciences Po, CEVIPOF

Vincent Martigny, Maître de conférences en science politique, École Polytechnique, LinX et chercheur associé à Sciences Po, CEVIPOF

Sylvie Strudel, Professeure de science politique, Université Paris II Panthéon- Assas et chercheure associée à Sciences Po, CEVIPOF

Thomas Vitiello, Doctorant, Sciences Po, CEVIPOF

11h45 : Étudier les logiques du vote et de la communication politique lors des primaires de la droite et du centre à partir d’un dispositif multi-sites

  • David Gouard, Docteur en science politique, PRCE, Université de Montpellier, CEPEL

  • Anaïs Théviot, Docteure en science politique, Sciences Po Bordeaux, Centre Émile Durkheim

  • Laurent Olivier, Maître de conférences en science politique, Université de Lorraine, IRENEE

  • Romain Mathieu, Docteur en science politique, Université de Lorraine, IRENEE

12h30-14h : Déjeuner libre

14h : Table ronde sur la médiatisation des primaires

  • Stéphane Alliès, Médiapart

  • Alain Auffray, Libération

  • Arthur Berdah, Le Figaro (à confirmer)

  • Matthieu Goar, Le Monde

16h : Pause café

16h15 : Table ronde sur les hautes autorités des primaires

  • Thomas Clay, Professeur de droit privé, Université Paris-Saclay, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

  • Anne Levade, Professeure de droit public, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne

  • Thierry Solère, Président de la Commission d’organisation des primaires de la droite et du centre

  • Rachid Temal, Secrétaire national chargé de la coordination et de l’organisation au PS

18h15 : Fin de la journée d’étude


Inscriptions obligatoires. Contact : katia.rio@sciencespo.fr <mailto:katia.rio@sciencespo.>