Archives par mot-clé : Mise à disposition

Formation « Planifier la gestion des « données » de son enquête », TAN, Lyon, Triangle, 4 avril 2019

La prochaine formation que je donne aura lieu le 4 avril 2019 dans le cadre des ateliers TAN (Triangle Humanités numériques) en partenariat avec le réseau local Mate-SHS Lyon-Saint-Étienne.

Planifier la gestion des « données » de son enquête.

Enjeux et conseils

Cette séance de formation et d’échange vise à revenir sur les enjeux et manières de faire autour de la gestion des données de la recherche (matériaux collectés ou produits, documents d’analyse, de méthode, bases de données, etc.). Si cette question a toujours été aussi importante que négligée, elle a connu une actualité nouvelle avec le fait que nombre de financements institutionnels sont désormais conditionnés à l’élaboration d’un plan de gestion de données (PGD), plus souvent connu sous l’acronyme anglophone DMP pour Data Management Plan. Il s’agit d’un document évolutif destiné à aider le(s) chercheur.e(s) à définir un plan pour gérer les données utilisées et générées dans le cadre de son/leur enquête. Dans ce contexte, cette formation vise moins à prescrire des « bonnes pratiques » qu’à appréhender ces injonctions institutionnelles comme l’occasion de penser et planifier ce maillon important de l’enquête en science sociale qu’est la gestion des données. Il s’agira ainsi d’aborder cinq grandes questions afin d’aider les chercheur.e.s à trouver leurs propres réponses :

  • la description des matériaux empiriques collectés et/ou produits,
  • les standards, formats et méthodologies appliqués sur le corpus de matériaux,
  • les questions d’ordre éthique, de propriété intellectuelle et de restrictions,
  • les prévisions pour le partage et l’ouverture des données,
  • la stratégie de préservation à long-terme des documents d’enquête (archivage).

Aider à s’y retrouver dans son corpus documentaire, assurer la continuité d’un projet lorsque des membres le quittent et d’autres arrivent, réfléchir à la sécurisation de ses données, à l’occasion de leur stockage ou de leur transfert, prendre en compte la législation et les règlements en matière de protection des données personnelles, voici quelques-unes des vertus qu’il y a à réfléchir à la manière de gérer les documents produits au cours de son enquête.

Informations pratiques

La séance aura lieu dans les locaux du laboratoire Triangle, sur le campus de l’École normale supérieure de Lyon le 4 avril 2019, de 9h30 à 12h30 en salle D4.260. Si vous souhaitez participer, merci de l’indiquer par email à Séverine Gedzelman.

Pour plus de détails sur les TAN (Triangle Ateliers Numériques), voir la page dédiée sur le site du laboratoire Triangle ici : http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?rubrique798

Formation « Annoter son corpus, documenter son analyse… », Séminaire « Initiation aux humanités numériques »/Projet ANR FFL, ENS de Lyon, 29 mars 2019

La prochaine formation que je donne aura lieu dans le cadre du Séminaire « Initiation aux humanités numériques » du projet ANR FFL (Foucault Fiches de lecture).

Annoter son corpus, documenter son analyse.

Outils logiciels et méthodes d’analyse

Présentation de la séance

Cette séance se propose de remplir un double objectif. Il s’agit d’abord de présenter certaines fonctionnalités (mémos, commentaires, vues réseau, modes de classement, etc.) implémentées dans quelques-uns des outils d’annotation existants, susceptibles d’être utiles pour l’analyse du corpus dans le cadre du projet Foucault Fiches de Lecture (FFL). Deux familles logicielles seront abordées plus avant ici : les logiciels d’aide à l’analyse qualitative (CAQDAS) et les logiciels d’annotation de corpus linguistiques. D’autre part, il s’agira de voir les usages possibles de ces fonctionnalités selon les questions de recherche, le type de matériaux et la méthode d’analyse retenu.e.s, plus encore dans le cadre d’une recherche collective, sur la base d’enquêtes réalisées ou en cours et d’expériences de formation auprès d’autres équipes ANR ou ERC. Tout l’enjeu sera ainsi de donner à voir des outils, manières de faire et méthodes existantes et pratiquées par d’autres chercheur.e.s et équipes afin de permettre à l’équipe du projet FFL de pouvoir faire de manière réflexive les choix techniques les plus adaptés à ses besoins.

Informations pratiques

La séance aura lieu à l’École normale supérieure (ENS) de Lyon le 29 mars 2019, de 14hà 16h en salle D2.115.

Pour plus de détails sur le séminaire « Initiation aux humanités numérique » lié au projet ANR Foucault Fiches de lecture, voir la page dédiée sur le site du laboratoire Triangle ici : http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?rubrique758

Formation « Anonymisation et gestion des matériaux de la recherche », Lausanne, UNIL, 23 novembre 2018

J’anime une formation sur l’anonymisation et le plan de gestion de données de la recherche dans le cadre du programme doctoral romand en science politique qui aura lieu le 23 novembre 2018 à l’UNIL (Université de Lausanne). Ce programme, et par conséquent la formation, est ouvert à tou.te.s les doctorant.e.s des Universités CUSO (Fribourg, Genève, Lausanne, Neuchâtel, IHEID, IDHEAP, Institut Kurt Bösch) et de l’Université de Berne.


Présentation de la formation

Cet atelier de formation et d’échange vise à revenir sur les enjeux et manières de faire autour de deux des opérations pratiques de la recherche : l’anonymisation des matériaux de recherche (transcriptions et enregistrements audio ou vidéos d’entretiens, focus groups, séances d’observation, documentation émique collectée sur le terrain, etc.) et la gestion de ceux-ci. Opérations chronophages et fastidieuses, elles n’en sont pas moins deux maillons importants de l’enquête en science sociale et méritent à ce titre d’être pensées. Faut-il anonymiser les matériaux de la recherche ? Si oui, quand convient-il de leur faire ? Comment et selon quelles modalités pratiques ? Quelles sont les obligations légales en la matière ? Comment gérer les nombreux documents produits ou collectés à l’occasion d’une enquête ? Qu’est-ce qu’un plan de gestion de données ? Est-ce utile et à quoi cela sert-il ? En quoi cela sert-il l’analyse ? Voilà autant de questions qui seront abordées et discutées lors de cet atelier.


Si vous êtes doctorant.e de l’une des Universités CUSO, vous pouvez vous isncrire pour la formation sur le site du PDSPO ici: https://politique.cuso.ch/programme-les-cours/?tx_displaycontroller%5Bactivity_year%5D=2018

Mise en ligne du catalogue des données de la recherche Cat OPIDoR

Un nouveau service en ligne de l’Inist (Institut de l’Information Scientifique et Technique) du CNRS vient d’être créé; il s’agit d’un catalogue décrivant les services dédiés à la gestion des données de recherche en France, baptisé Cat OPIDoR (Catalogue pour une optimisation du partage et de l’interopérabilité des données de recherche). Il vous permet d’identifier le ou les service(s) dont vous avez besoin dans le cadre de votre projet de recherche.

Ce wiki collaboratif mis à disposition de la communauté scientifique est ouvert à tous et actualisée par ses utilisateurs. Il s’appuie sur la solution open source MediaWiki, développée par Wikimedia Foundation. Les chercheurs, enseignants-chercheurs et ingénieurs peuvent contribuer à l’alimentation de Cat OPIDoR, en signalant les services qu’ils fournissent ou qu’ils utilisent.

pour les chercheurs: un annuaire pour identifier les services utiles à la réalisation de vos workflow de recherche; pour les personnels d'appui à la recherche:un mémo des services pour guider les chercheurs; pour les fournisseurs de services:une vitrine et un accès vers vos services; pour les décideurs et financeurs de la recherche: un paysage dynamique des infrastructures nationales.

Pour plus d’informations sur ce nouveau service, consultez directement le wiki: https://cat.opidor.fr/index.php/Cat_OPIDoR,_wiki_des_services_d%C3%A9di%C3%A9s_aux_donn%C3%A9es_de_la_recherche

 

Connaître la politique des éditeurs en matière de dépôt des publications scientifiques : les portails Héloïse et Sherpa/Romeo

Vous souhaiteriez déposer une de vos publications scientifiques sur une archive ouverte comme HAL-SHS, le Social Science Research Network (SSRN) ou arXiv.org mais vous ne savez pas si vous en avez le droit vis-à-vis de votre éditeur et, si oui, quelle est la durée de la période d’embargo avec le dépôt ?

https://i1.wp.com/corist-shs.cnrs.fr/sites/default/files/heloise.jpg?w=474

Pour connaître la politique éditoriale de la revue scientifique dans laquelle vous avez écrit ou de l’éditeur qui publie votre ouvrage, le CCSD (Centre pour la Communication Scientifique Directe) en relation conventionnelle avec le SNE (Syndicat national de l’édition) et la FNPS (Fédération nationale de la presse spécialisée) ont mis en place un outil très pratique : le portail Héloïse. Il s’agit d’un service d’information sur les politiques des éditeurs en matière de dépôt des articles. Ce service de gestion et de consultation concerne uniquement les dépôts sur les sites des scientifiques eux-mêmes et des institutions scientifiques.

Image_Sherpa_romeo

Autre service très pratique, le portail SHERPA/RoMEO est produit par SHERPA basé à l’Université de Nottingham ; il recense les politiques des revues scientifiques en matière de copyright et d’auto-archivage. La base de données utilise un code couleur pour catégoriser les éditeurs en fonction de leur politique d’accès et de dépôt des publications. En consultant la base de données, vous pouvez savoir si une revue permet à l’auteur d’un article d’en publier une version (preprint, version finale ou postprint) et si oui, sous quelles conditions (plate-forme de diffusion, délai d’embargo, etc.).


Licence Creative Commons
Connaître la politique des éditeurs en matière de dépôt des publications scientifiques : les portails Héloïse et Sherpa/Romeo de Thibaut Rioufreyt est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Nouveau tutoriel dépôt publications dans HAL, CCSD

HAL est une plate-forme ouverte destinée au dépôt et à la diffusion d’articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et de thèses, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés. On ne peut que soutenir cette initiative libre qui permet aux chercheurs de pouvoir archiver de manière pérenne leurs publications sans en être dépossédés.

Le CCSD (Centre pour la communication scientifique directe / CNRS)  vient de créer un nouveau tutoriel  pour  aider les chercheurs et enseignants-chercheurs à déposer leurs publications dans HAL. Ce nouveau tutoriel très visuel et bien documenté est plutôt destinée à aider aux dépôts de publications. Cependant, il peut être utilisé pour vous aider à déposer les références de vos publications, également appelées « métadonnées » dans le tutoriel. Vous le trouverez ici:  http://www.slideshare.net/OAccsd/dposer-dans-hal-mode-demploi

Dépôt numérique des publications et des données de la recherche – Tutoriels INIST

Si cela peut paraître très technique ou très lointain à certains collègues, la question de l’archivage numérique pérenne et de la mise à disposition en ligne des données d’enquête doit être posée. Soit la communauté scientifique s’investit dans ce débat, s’approprie ces outils et pense leurs usages pour améliorer nos pratiques de recherche, partager nos savoirs, sauvegarder le patrimoine scientifique. Soit elle se verra imposer de l’extérieur des normes contraignantes qui auront des effets très directs sur notre travail, que ce soit par les institutions politiques ou bureaucratiques, soit par les groupes privés qui, comme les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), orientent déjà très largement nos pratiques numériques. À la fois parce que le « tournant numérique » peut être une vraie chance pour les sciences sociales et parce que de réelles menaces d’hétéronomie pèsent sur elles à travers la question numérique, Il s’agit donc par ce billet de contribuer à nourrir la réflexion et à donner les ressources pour s’approprier certains outils mis à disposition de la communauté scientifique.

Pour accompagner les équipes de recherche qui soumettent un projet dans le cadre d’Horizon 2020, l’Inist-CNRS propose une série de tutoriels multimédias sur le libre accès aux résultats de la recherche : http://www.inist.fr/?-Tutoriels-multimedias-H2020-. Le premier tutoriel aborde les principes généraux de dépôt des publications et données de la recherche dans le cadre d’Horizon 2020. Les cinq autres tutoriels détaillent la rédaction d’un DMP (Data Management Plan), c’est-à-dire plan de gestion des données et un tutoriel explique le dépôt des données de recherche dans un entrepôt.